Exposition

La galerie du Victoria Hall est fière de présenter les œuvres d’Anthony Hobbs.

Exposition du 15 novembre au 14 décembre 2018

Venez rencontrer Anthony Hobbs et la conservatrice Victoria LeBlanc le mardi 20 novembre à 19 h.

Lundi au vendredi : 10 h à 21 h
Samedi : 10 h à 17 h

Info : 514 989-5265

La galerie du Victoria Hall est heureuse de présenter une quarantaine de peintures de l’artiste Anthony Hobbs de Westmount. Les œuvres représentent une riche offre visuelle qui continue l’exploration de l’artiste sur les tensions entre interprétations abstraites et figuratives de la terre. Pris dans leur ensemble, ils témoignent d’une production inspirée et prolifique; tous les travaux ont été achevés au cours des deux dernières années. Leur taille varie du plus petit au plus intime, en passant par des formats plus vastes. Cependant, tous portent la signature de l’artiste sur la peinture et témoignent de l’engagement profond de Hobbs dans le processus de peinture, poussant son support jusqu’à ce qu’il arrive à ce moment précis de la poésie.

L’inspiration spécifique de Hobbs au paysage est double: le sens de l’espace dans les Cantons de l’Est, où il passe ses étés, et la lumière et l’atmosphère de Collioure sur la côte sud de la France pendant les longs mois d’hiver. Les œuvres explorent ainsi des formes et des ambiances très variées, depuis les champs d’été bucoliques aux fleurs luxuriantes jusqu’au bord de la mer hivernale avec ses rochers escarpés ou ses formations nuageuses qui se forment à l’horizon. L’artiste utilise toutefois ces formes plus comme points de départ. Il s’éloigne rapidement du réalisme strict pour se diriger vers une interprétation expressionniste plus souple qui met en valeur les riches harmonies de couleurs, les coups de pinceau dynamiques et une manipulation rythmique de la viscosité du support de peinture lui-même, pour parvenir finalement à une abstraction complète. L’exposition présente une série d’œuvres qui rendent compte de la trajectoire de l’artiste, du figuratif à l’abstrait, et dévoilent littéralement son processus. Comme il le note, «les œuvres ne représentent pas tant ce qui est retenu par l’esprit ou la mémoire de l’esprit que par ma réaction émotionnelle à ce qui a été vu.» À travers à la fois la couleur et la forme, ainsi que les couches et les retouches continuelles, il cherche à donner une forme visuelle à cette ambiance émotionnelle.

De plus, les explorations visuelles de Hobbs reflètent son intérêt de longue date pour la façon dont nous voyons ou percevons le monde. «Perspective a une racine latine qui signifie « regarde à travers ». C’est ce que j’essaie de faire dans mes peintures.» Il essaie et il réussit. Cette exposition témoigne de la présence d’un artiste dans son apogée et peut-être de l’impression la plus durable émanant des œuvres exposées: la joie presque palpable que l’artiste a vécue dans son travail, de même que le sentiment qu’il a véritablement plongé dans son monde. Né à Southampton, en Angleterre, Anthony Hobbs a étudié l’art, le design et l’illustration à la St. Martin’s School of Art de Londres. Déménagé à Montréal en 1968, il entame une brillante carrière en tant que graphiste, enseigne au Collège Dawson et de conférencier invité à l’Université Concordia. Au cours des dernières années, il s’est concentré sur la peinture et a présenté des expositions individuelles et collectives au Québec, en particulier à Montréal et dans les Cantons-de-l’ Est.