Développement durable

La Ville de Westmount a identifié le développement durable comme étant un élément essentiel afin d’assurer son dynamisme. Pour cette raison, nous avons proposé des initiatives impliquant à la fois les services municipaux et la communauté. Une communauté durable est celle qui réussit à combler les besoins de sa population actuelle sans compromettre celles des générations futures et des autres espèces.

1. Rédiger des directives liées à l’architecture durable
  • Ajouter des directives concernant l’utilisation et l’installation de panneaux solaires et d’autres dispositifs et produits alternatifs aux normes d’architecture et de protection du patrimoine en vigueur à Westmount.
2. Lancer un programme visant la modification écoénergétique des immeubles municipaux
  • Utiliser les résultats de l’évaluation énergétique préliminaire 2009 des immeubles municipaux pour élaborer et mettre en oeuvre un programme pluriannuel et autofinancé visant à incorporer des éléments d’efficacité énergétique.
3. Promouvoir l’efficacité énergétique auprès des résidents
  • Mener un nouveau sondage diagnostic portant sur l’économie d’énergie, dont le lancement, en collaboration avec Hydro Westmount et Hydro-Québec, est prévu en avril.
  • Tenir, en avril, une séance d’information organisée par le comité ville en santé, volet environnement.
4. Rendre les espaces verts plus durables
  • Consulter la population au sujet de l’enlèvement de la portion asphaltée de Summit Circle se trouvant à l’intérieur du parc Summit.
  • Piloter des projets d’aménagement paysager naturel, en commençant par celui visant le parc King George.
5. Promouvoir le vélo en :
  • amorçant l’élaboration d’un plan directeur visant le réseau cyclable et le transport actif;
  • collaborant avec la Ville de Montréal en vue de l’installation de stations Bixi à Westmount;
  • évaluant les coûts et bénéfices de garder la piste cyclable du boulevard De Maisonneuve ouverte à longueur d’année; et
  • ajoutant des supports à vélos à des endroits stratégiques.
6. Sensibiliser la population à la pollution lumineuse
  • Publier un prospectus portant sur la protection du ciel noir.
7. Veiller à ce que les principales rues empruntées par les piétons et les parcs soient sûrs et agréables
  • Rénover l’avenue Greene et la partie de la rue Sainte-Catherine comprise entre les avenues Atwater et Greene.
  • Organiser une « Promenade de sécurité » en collaboration avec le comité Ville en santé, volet vie communautaire, pour aider à identifier les problèmes.
8. Évaluer les mesures d’atténuation de la circulation en vigueur afin de vérifier si elles contribuent toujours à assurer la sécurité des piétons et des résidents et respectent les normes de qualité visuelles de westmount
  • Expliquer aux automobilistes, par le biais de publicité, les raisons justifiant les mesures d’atténuation de la circulation.
9. Élargir le programme de recyclage aux entreprises, aux magasins, aux parcs et aux autres lieux publics
  • Mettre sur pied une unité mobile de collecte des matières recyclables durant l’été 2010.
10. Appuyer les initiatives communautaires, dont :
  • les mesures encourageant les Westmountais(es) à économiser l’eau;
  • la Promenade de sécurité; et
  • l’Heure pour la Terre.

Remboursement

Les résidents de Westmount peuvent obtenir un remboursement de 30 $ sur le prix d’achat d’un baril de récupération d’eau de pluie. Il suffit de se procurer le dépliant dans un des édifices municipaux, de remplir le coupon et le remettre au bureau du Service des travaux publics avec une preuve d’achat et une preuve de résidence.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

Pour le jardin
  • Les plantes bénéficient d’une eau de pluie naturelle « douce » avec un pH équilibré ; de plus, elle est sans minéraux et sans chlore.
  • C’est une réserve pour les périodes de sécheresse et d’interdiction d’arrosage.
Pour la protection de propriétés
  • La récupération d’eau de pluie réduit les risques de refoulement d’égouts et les risques d’inondations des sous-sols sont réduits lors des précipitations intenses.
Pour économiser
  • Conserver l’eau potable se traduit en économies d’énergie et des coûts reliés au traitement et à l’épuration de l’eau ;
  • Réduire le risque de dégâts d’eau a un impact positif sur les primes d’assurance
Pour l’environnement
  • Les barils recyclés réduisent les déchets ;
  • La récupération d’eau de pluie réduit le risque de débordement et de déversement d’eaux non traitées directement dans le fleuve Saint-Laurent.

Où trouver un baril ?

Les barils de récupération d’eau de pluie sont disponibles dans les centres de jardinage, les quincailleries, les boutiques écolos et en ligne.

En cherchant sur Internet, on trouvera également des plans et des instructions pour se fabriquer un baril ou pour convertir un autre contenant pour récupérer l’eau de pluie.

Comment choisir le bon modèle ?

Assurez-vous que le baril a les caractéristiques suivantes :

  • un couvercle verrouillable et sécuritaire à l’épreuve des enfants ;
  • un grillage antimoustiques dans le couvercle ;
  • un robinet dans la partie inférieure ;
  • un tuyau de débordement dans la partie supérieure.

Recherchez de préférence un baril fabriqué dans la région à partir de contenants industriels alimentaires.

Des questions ?
514 989-5390
info@westmount.org

Coupon

L’empreinte écologique est la mesure de l’impact d’une personne ou d’une communauté sur l’environnement. Il s’agit du calcul de la surface productive nécessaire pour répondre à sa consommation de ressources de base comme la nourriture, l’énergie, les fibres pour les vêtements et les meubles. Le calcul indique aussi la surface nécessaire à l’absorption des déchets générés pour répondre à ces besoins. Différents groupes ont calculé les empreintes écologiques menant à une variété de conclusions étonnantes. Certains des rapports produits sont disponibles ci-dessous :

Fonds mondial pour la nature
Canadian Living Planet Report

Ce document indique que les Canadiens utilisent trois fois leur part des ressources mondiales. Disponible en anglais seulement.

Télécharger

Comment calculer votre empreinte écologique

Déterminez l’impact environnemental de vos activités journalières. Les calculateurs en ligne vous aident à comparer l’impact de différentes activités et décisions journalières sur votre empreinte écologique :

Qu’est-ce qu’un énoncé de vision pour le développement durable?

Un énoncé de vision exprime, en termes généraux, un aperçu de l’avenir que l’on souhaite. L’énoncé de vision doit être une source d’inspiration afin d’orienter et d’appuyer les objectifs et les actions. La plupart des communautés qui ont décidé de faire du développement durable une priorité ont développé un énoncé de vision.

Les projets de développement durable commencent généralement par un processus de consultation publique en vue de définir une vision. L’énoncé de vision sert de guide pour la mise en oeuvre d’actions et de politiques. Il est conçu pour inspirer les gens et illustrer le stade final du développement d’une collectivité durable.

Il s’agit donc d’un énoncé décrivant la collectivité telle qu’elle sera à l’avenir. L’énoncé de vision « Westmount – ville durable » représentera une ville qui satisfait aux besoins des générations actuelles sans compromettre les générations futures ni les autres espèces.

Une vision pour l’avenir

Ce sont des résidents tels que vous qui ont apporté des idées à la fois nouvelles et réfléchies tout au long du processus ayant mené à l’élaboration de la vision.

Énoncé de vision « Westmount – ville durable »
Adopté le 2 février 2009

Westmount mobilise ses énergies pour mettre en œuvre une démarche de développement durable qui considère le tissu social de notre communauté, l’environnement naturel, l’économie, la santé publique et notre patrimoine.

Vision communautaire : nous cultivons le sens de la responsabilité et de l’engagement – entre nous et envers les collectivités, ici et ailleurs.

Vision environnementale : nous répondons de l’environnement naturel, et ce aux niveaux local, régional et mondial. Nous reconnaissons l’importance de concilier de manière créative les nécessités de l’être humain et celles des écosystèmes de la planète.

Vision économique : nous sommes partie intégrante d’une économie animée d’une conscience environnementale et sociale, fondée sur une utilisation avisée et socialement responsable des ressources naturelles et humaines.

Vision de la santé publique : nous favorisons le respect mutuel et soutenons la santé et la dignité humaine sous tout aspect : physique, mental et social.

Vision du patrimoine : fort d’un profond sentiment d’appartenance, nous nous efforçons de conserver notre paysage distinctif et notre environnement bâti afin qu’ils résistent à l’usure du temps.

Pour réaliser cette vision, les élus et les employés municipaux collaborent avec les gens qui habitent, travaillent et étudient à Westmount afin de répondre à leurs besoins actuels sans compromettre l’avenir.

À Westmount, la mise en oeuvre de l’énoncé de vision « Westmount – ville durable » s’appuie sur plusieurs préceptes :

  • Chercher à améliorer constamment le développement durable
  • Réduire, réutiliser et recycler les ressources
  • Préconiser la construction et la rénovation durable
  • Être attentif à l’égard de l’environnement
  • Prendre en considération les changements climatiques
  • Collaborer aux objectifs de Zéro déchet, Zéro émission, et de l’autonomie énergétique
  • Appuyer le renouvellement cyclique dans l’utilisation et la consommation des ressources
  • Soutenir la préservation de la culture et de l’architecture
  • Encourager un mode de vie sain
  • Assurer le leadership
  • Gérer l’environnement du milieu bâti
  • Planifier la descente énergétique, reconnaissant que les combustibles fossiles seront de moins en moins disponibles
  • Promouvoir l’équité entre les générations

Notre environnement a besoin de nous

Les changements climatiques sont maintenant un fait avéré. Les températures sont à la hausse, les alertes à la pollution atmosphérique sont de plus en plus fréquentes, les calottes glacières fondent, les conditions météorologiques violentes sont devenues la norme, et nous faisons tous partie du problème.

À Westmount, les conducteurs continuent à dégager des émanations délétères en laissant le moteur de leur véhicule tourner au ralenti. Il peut s’agir d’une personne faisant des achats sur l’avenue Greene, d’un parent qui attend son enfant devant une école ou d’un résident démarrant le moteur de sa voiture à partir de son salon à l’aide du bien trop pratique démarreur à distance. Laisser tourner un moteur au ralenti pendant une période prolongée est dommageable pour l’environnement et pour vous. Cela empoisonne l’air que vous respirez et gaspille votre argent. Et de surcroît, c’est illégal !

Les agents de la Sécurité publique de Westmount et les policiers du poste 12 surveilleront de près les véhicules immobilisés dont le moteur n’est pas éteint et appliqueront le règlement au besoin.

Signalisation spéciale

Des panneaux spéciaux identiques à celui-ci se trouvent près des écoles et dans les secteurs commerciaux. Lorsque vous en voyez un, n’oubliez pas d’éteindre votre moteur dès que vous garez votre véhicule.

L’herbe à poux est une plante annuelle qui se répand rapidement et pousse partout en Amérique du Nord. Son pollen est la cause principale du rhume des foins et d’autres allergies respiratoires saisonnières.

Sur le plan médical, le pollen de l’herbe à poux stimule la production d’anticorps, ce qui déclenche la sécrétion d’histamines dans le corps. C’est l’histamine qui occasionne la congestion nasale, les larmoiements, les éternuements à répétition et le picotement dans le nez et la gorge. L’intensité varie d’une personne à l’autre, mais à la longue les crises peuvent entraîner le développement de l’asthme et (ou) d’infections secondaires pouvant causer la sinusite, les maux de tête et l’insomnie.

La Direction de la santé publique de Montréal estime que 10 pour cent de la population québécoise souffre d’allergies causées par l’herbe à poux. De plus, selon une étude menée par la Direction de la santé publique de Montréal et par le Comité de santé environnementale du Québec, les Québécois dépensent au moins 50 millions de dollars par an en consultations, soins, médicaments et frais de transport liés aux allergies à l’herbe à poux.

À quoi ressemble l’herbe à poux ?

Cette plante annuelle a l’air bien inoffensive et ressemble à la plupart des autres mauvaises herbes. L’herbe à poux commune atteint une hauteur moyenne de 70 cm (un peu plus de 2 pieds). Sa tige velue est couronnée de feuilles gris vert, qui sont dentelées et étroites. En juin et juillet, la plante produit de minuscules fleurs verdâtres regroupées en capitules au sommet de la tige. Au mois d’août, la floraison éclate en libérant dans l’air des milliards de grains de pollen.

Où pousse-t-elle ?

L’herbe à poux prolifère rapidement et peut pousser dans presque n’importe quel type de sol. Elle a un penchant pour le bord des trottoirs, les emprises de voie ferrée, les ruelles, les fissures à découvert dans les pierres, les chantiers de construction, les terrains vagues ou même le fond de votre jardin.

Y êtes-vous allergique ?

Lorsqu’on les mange crus, certains aliments (melon, banane, concombre) peuvent causer des réactions chez les personnes qui sont allergiques à l’herbe à poux. On appelle ce phénomène la « réactivité croisée ». Le principal symptôme est une sensation de picotement autour de la bouche et dans la gorge.

Conseils pratiques pour atténuer les symptômes du rhume des foins

  • Évitez les activités extérieures lorsque la concentration de pollen dans l’air est élevée, surtout entre 7 heures et 13 heures. Prévoyez vos activités extérieures à la fin de la journée, quand le pollen de l’herbe à poux est moins abondant, ou après une averse, pendant que les grains de pollen sont encore collés au sol.
  • Ne tondez pas la pelouse vous-même et évitez l’exposition à d’autres irritants, comme la fumée du tabac.
  • Utilisez un climatiseur ou un filtre à air.

Comment éradiquer l’herbe à poux ?

  • À Westmount, tous les résidents doivent s’assurer qu’il n’y a pas d’herbe à poux sur leur propriété.
    S’il n’y a que quelques plantes, il suffit de les arracher ou de les tondre. Mais il faut être prudent avec la tondeuse et choisir le bon moment. Il est important de faire l’opération en juin ou en juillet, avant la floraison, sinon le pollen se répandra encore plus loin, ce qui aggravera le problème. Les plantes d’herbe à poux peuvent aussi être déposées pour la cueillette du mercredi, en même temps que vos autres résidus de jardin, d’avril à novembre.
  • Tondez votre pelouse (ou faites-la tondre) également et régulièrement, surtout aux extrémités de votre terrain, en prenant soin de réparer tout endroit dénudé.
  • Semez de nouvelles espèces de plantes qui feront concurrence à l’herbe à poux.

Si vous trouvez de l’herbe à poux à Westmount en bordure d’une rue ou d’une ruelle, ou encore dans un espace vert, vous devez contacter le Service des travaux publics immédiatement pour demander qu’on vienne l’enlever.

Lors de sa séance publique le 2 mars 2015, le conseil municipal de Westmount a adopté à l’unanimité une résolution déclarant que ses citoyens ont le droit de vivre dans un environnement sain.

Par ce geste, Westmount s’inscrit de concert avec d’autres villes à travers le Canada au mouvement Bleu terre, qui interpelle à tous les paliers de gouvernement de reconnaître le rôle important que jouent l’air pur, l’eau propre, et les aliments sains dans la santé de ses citoyens.

Renseignez-vous davantage sur le mouvement Bleu terre en visitant le site www.bleuterre.ca.

 

DÉCLARATION – LE DROIT À UN ENVIRONNEMENT SAIN

ATTENDU QUE la Ville de Westmount est consciente que les gens font partie de l’environnement, et qu’un environnement sain est inextricablement lié au bien-être de notre communauté,

IL EST PROPOSÉ QUE la Ville de Westmount constate et declare que :
1.  Toutes les personnes ont le droit de vivre dans un environnement sain, y compris :

  • Le droit de respirer de l’air pur ;
  • Le droit de boire de l’eau propre ;
  • Le droit de consommer des aliments sains ;
  • Le droit d’accès à la nature ;
  • Le droit de savoir quels polluants et contaminants sont rejetés dans l’environnement local ;
  • Le droit de participer à la prise de décisions qui affecteront l’environnement.

2.  La Ville de Westmount a la responsabilité, dans sa juridiction, de respecter, de protéger, d’assurer et de promouvoir ces droits.

3.  La Ville de Westmount doit appliquer le principe de précaution: là où il existe des menaces de dommages graves ou irréversibles envers la santé humaine ou l’environnement, la Ville de Westmount doit prendre des mesures rentables pour prévenir la dégradation de l’environnement et protéger la santé de ses citoyens.

L’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas être considérée comme une raison suffisante pour la Ville de Westmount de reporter ces mesures.

4.  La Ville de Westmount doit appliquer le principe d’internalisation des coûts : lors de l’évaluation des coûts raisonablement prévisibles au sujet des actions et des solutions proposées, la Ville de Westmount examinera les coûts pour la santé humaine et l’environnement.

5.  Que la Ville de Westmount s’engage à indiquer, au plus tard d’ici le 1er janvier 2017, les objectifs, les cibles, les échéanciers et les actions qu’elle adoptera pour assurer le respect du droit de ses citoyens à un environnement sain, y compris des mesures pour :

  • Assurer une répartition équitable des avantages et du fardeau pour l’environnement au sein de la municipalité, afin d’éviter le développement des îlots de chaleur polluants;
  • Assurer que les projets liés aux infrastructures et au développement protègent l’environnement, y compris la qualité de l’air;
  • Lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en appliquant des mesures d’adaptation;
  • Augmenter la densité de manière responsable;
  • Prioriser la marche, le vélo et le transport en commun comme modes de transport préférés;
  • Prévoir une infrastructure adéquate pour l’approvisionnement en eau potable salubre et accessible;
  • Favoriser la disponibilité d’aliments sains;
  • Réduire les déchets solides et encourager le recyclage et le compostage;
  • Établir et maintenir des espaces verts accessibles dans tous les quartiers résidentiels.

La Ville de Westmount devra examiner les objectifs, les cibles, les échéanciers et les actions tous les cinq (5) ans, et évaluer les progrès en vue de la réalisation de cette déclaration. Autant que possible, la Ville de Westmount devra consulter les résidents dans le cadre de ce processus.

Il est interdit d’utiliser des pesticides du 15 juin au 1er septembre, à l’exception des cas d’infestations qui sont une menace pour la santé humaine. En dehors de la période d’interdiction, les pesticides sont interdits à l’extérieur des bâtiments, à moins que les produits utilisés soient des biopesticides tels que définis par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, ou bien que les ingrédients actifs soient autorisés par le Code de gestion de pesticides du Québec. Chaque traitement nécessite l’obtention d’un permis, qui est toujours précédé par une visite d’un inspecteur de la ville de Westmount. Le traitement doit être effectué dans des conditions spécifiques incluant ; la notification des voisins, la préparation du site, des conditions météorologiques favorables et une signalisation adéquate.

Une ordonnance spécifique à Westmount a été adoptée par le conseil d’arrondissement le 3 mai 2004, pour renforcer la réglementation sur les pesticides.

Restrictions

Les pesticides sont interdits :

  • dans les zones sensibles et dans un rayon de 5 mètres autour de ces zones. Ces zones incluent : les garderies et les écoles, les établissements de santé et de services sociaux, les résidences pour personnes âgées, les lieux de culte, tous les parcs municipaux et espaces verts ;
  • entre le 15 juin et le 1er septembre chaque année, sauf pour les cas d’infestation qui constituent une menace pour la santé humaine ;
  • sur les arbres en période de floraison ;
  • lorsqu’il n’a pas plu pendant 7 jours consécutifs.

Permis

Le coût pour un permis individuel est de 10$ et de 25$ pour une entreprise. Les formulaires de demande de permis sont disponibles au Service des travaux publics, situé au 1 rue Béthune, (514) 989-5268.

Un permis de pesticides n’est valable que pour 3 jours ouvrables à compter de sa date d’émission.

Lorsqu’un traitement de rappel est nécessaire, un nouveau permis doit être obtenu et une période d’au moins 21 jours doit s’être écoulée entre les applications.

Tous ceux qui souhaitent utiliser des pesticides pour éradiquer une infestation doivent obtenir un permis. L’émission d’un permis est toujours précédée par une visite d’un inspecteur de la ville de Westmount.

Application

Une fois le permis obtenu, l’application du pesticide doit être menée dans des conditions strictes en ce qui concerne :

  • la période où le pesticide peut être appliqué ;
  • la distance obligatoire d’un cours d’eau ou d’un plan d’eau ;
  • les conditions météorologiques, incluant smog et sécheresse ;
  • l’information communiquée aux voisins avant, pendant et après l’application des pesticides.

Il faut aussi :

  • enlever tous les jouets et équipements utilisés par des enfants ;
  • prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que les jardins de légumes et les piscines proches soient protégés de la contamination.

INFESTATION

Une infestation c’est lorsqu’il y a la présence d’insectes, de moisissures et tout autre agents toxiques (sauf les mauvaises herbes) sur plus de 50% d’une pelouse et sur plus de 5m² d’une surface terreuse. Il y a aussi une infestation lorsque la présence de mauvaises herbes, insectes, moisissures ou autres agents toxiques, est un danger pour la sécurité ou la santé humaine, pour les arbres ou les arbustes ou pour la santé des animaux.

La Ville de Montréal publie un répertoire électronique qui répertorie les services et organismes qui acceptent des objets à des fins de réemploi, et ce, dans tous les arrondissements et villes de l’Île de Montréal.
Vous pouvez le consulter en ligne en cliquant ici, ou consulter le fichier PDF en cliquant sur le titre ci-dessous :

Répertoire des adresses du réemploi